Bonne route Papa

 

À toi, le mari, le père, le grand-père, et même l’  arrière-grand-père pour les tout-petits. Ces tout-petits qu’il aimait tant et à qui il faisait sans cesse le même petit bruit avec sa bouche……………..pour les faire rire en leur tenant la main…

Papa, t’étais ben fier de dire que t’  étais un bébé né à 7 mois de grossesse, et que tu avais survécu à ta fameuse pleurésie………mais tu as choisi le 9ème mois pour partir, comme pour boucler la boucle et célébrer ta renaissance éternelle.

Tu croyais tellement dans la vie, que tu plantais n’importe quoi et qu’à chaque fois, t’étais sûr que c’était pour pousser. Des fois, on te taquinait avec ça, mais je me souviens d’une graine de pamplemousse qui était devenu un arbrisseau le long de la maison.  Je me souviens aussi à quel point tu aimais les arbres et la nature…mais à quel point aussi tu détestais les ‘maudits peupliers’.

Quand ton coin de jardin est devenu en friche derrière la maison on avait tous compris que tu n’avais plus la force de continuer et qu’on ne reverrait  plus tes plants de tomates  dont du étais si fier.

Tu es parti doucement un Dimanche de soleil comme si tu ne voulais pas trop déranger.

Sans faire de bruit, mais avec une belle sérénité et dans la paix.

Ton créateur a dû Lui aussi, te tenir la main et te faire signe doucement, pour ne pas trop t’effaroucher en te murmurant : « Viens-t-en mon gars, on arrive à la gare ».

Et là, je t’imagine arriver sur le quai et dire : « C’pas d’mes affaires mais à vot’place, j’aurais pas faitte ça d’même » Et l’Bon Dieu de te répondre avec amour, histoire de mettre les pendules à l’heure,   ‘Arrives mon vieux, faut qu’on s’parle un peu, va faloir q’tu saches qu’icitte, ben,‘Le Sénateur’, c’est Moé » !

 

Si nous sommes tous réunis ici aujourd’hui avec toi, c’est pour te souhaiter La paix, le Repos tant mérités dans l’amour de Dieu ton Créateur et pour te remercier chacun de nous à notre façon pour tout ce que tu as fais pour nous.

Bon voyage Papa

 

 

Publicités